17 mythes sur la nutrition

Voici 17 mythes sur la nutrition qui ont été démystifiés par la recherche scientifique.

Mythe 1 : Le régime le plus sain est un régime faible en gras et riche en glucides.

17 mythes sur la nutrition

 

Il y a plusieurs décennies, il était recommandé à l’ensemble de la population de suivre un régime pauvre en graisses et en glucides.
À l’époque, aucune étude n’avait démontré que ce régime pouvait effectivement prévenir les maladies.
Depuis, de nombreuses études de grande qualité ont été réalisées, notamment la Women ‘s Health Initiative, qui est la plus grande étude nutritionnelle de l’histoire.
Les résultats étaient clairs … ce régime ne provoque pas de perte de poids, ne prévient pas le cancer ou ne réduit pas le risque de maladie cardiaque.

Mythe 2 : le sel doit être restreint afin de réduire la tension artérielle, les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux.

17 mythes sur la nutrition

Le mythe du sel est toujours vivant, même s’il n’y a jamais eu de soutien scientifique. Bien que l’abaissement du sel puisse réduire la pression artérielle de 1 à 5 mm / Hectogramme en moyenne, il n’a aucun effet sur les crises cardiaques ou les accidents vasculaires cérébraux.
Bien sûr, si vous avez une maladie comme l’hypertension sensible au sel, vous pouvez être une exception.
Mais le conseil de santé publique selon lequel tout le monde devrait réduire sa consommation de sel (et manger de la nourriture ennuyeuse et sans goût) ne repose pas sur des preuves.

Mythe 3 : Il est préférable de manger beaucoup de petits repas tout au long de la journée pour « attiser la flamme métabolique »

17 mythes sur la nutrition

On prétend souvent que les gens doivent manger de nombreux petits repas tout au long de la journée pour maintenir un métabolisme élevé.
Mais les études sont clairement en désaccord avec cela. Manger 2 à 3 repas par jour a exactement le même effet sur le total des calories brûlées que de manger de 5 à 6 repas (ou plus) plus petits.
Manger fréquemment peut être bénéfique pour certaines personnes (comme prévenir la faim excessive), mais il est faux que cela affecte la quantité de calories que nous brûlons.
Il y a même des études montrant que manger trop souvent peut être nocif … une nouvelle étude est apparue récemment montrant que des repas plus fréquents augmentaient considérablement la graisse du foie et de l’abdomen lors d’un régime hypercalorique.

Mythe 4 : Les jaunes d’œufs doivent être évités car ils sont riches en cholestérol, ce qui entraîne des maladies cardiaques.

17 mythes sur la nutrition
On nous a conseillé de réduire les œufs entiers, car les jaunes contiennent beaucoup de cholestérol.
Cependant, le cholestérol dans le régime a remarquablement peu d’effet sur le cholestérol dans le sang, du moins pour la majorité des personnes.
Des études ont montré que les œufs ne présentent aucun risque de maladie cardiaque.
En effet, un examen de 17 études portant sur un total de 263 938 participants a montré que la consommation d’œufs n’avait aucun effet sur le risque de maladie cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral chez des personnes non diabétiques.

Cependant, gardez à l’esprit que certaines études ont montré une augmentation du risque de crise cardiaque chez les diabétiques qui mangent des œufs.

Les œufs entiers sont parmi les aliments les plus nutritifs de la planète et presque tous les nutriments se trouvent dans les jaunes.

Dire aux gens de jeter les jaunes peut être le conseil le plus ridicule de l’histoire de la nutrition.
En revanche, chez les sportifs c’est une habitude menée courante car ils souhaitent bénéficier des protéines tout en minimisant le nombre de glucides.

Mythe 5 : Le blé entier est un aliment de santé et une partie essentielle d’un régime “équilibré”

17 mythes sur la nutrition

Le blé fait partie de l’alimentation depuis très longtemps, mais il a changé en raison de modifications génétiques dans les années 1960.

Le “nouveau” blé est nettement moins nutritif que les variétés plus anciennes.

Des études préliminaires ont montré que, comparé au blé plus âgé, le blé moderne peut augmenter les taux de cholestérol et les inflammations.

Il provoque également des symptômes tels que douleur, ballonnement, fatigue et qualité de vie réduite chez les patients atteints du syndrome du côlon irritable
Alors que certaines des variétés les plus anciennes comme Einkorn et Kamut peuvent être relativement saines, le blé moderne ne l’est pas.

Aussi, n’oublions pas que l’étiquette “grains entiers” est une blague … ces grains ont généralement été pulvérisés en une farine très fine, ils ont donc des effets métaboliques similaires à ceux des grains raffinés.

Mythe 6 : Les graisses saturées augmentent le cholestérol LDL dans le sang, augmentant le risque de crises cardiaques

17 mythes sur la nutrition

Pendant des décennies, on nous a dit que les graisses saturées augmentent le cholestérol et causent des maladies cardiaques.

En fait, cette croyance est la pierre angulaire des directives diététiques modernes.

Cependant, plusieurs études de synthèse ont récemment montré que les graisses saturées ne sont pas liées à un risque accru de décès par maladie cardiaque ou accident vasculaire cérébral.

La vérité est que les graisses saturées élèvent le cholestérol HDL et transforment les particules LDL de petites à grandes, ce qui est lié à une réduction des risques.

Pour la plupart des gens, manger des quantités raisonnables de graisses saturées est parfaitement sain et sans danger.

Mythe 7 : le café est malsain et devrait être évité

17 mythes sur la nutrition

Le café a longtemps été considéré comme malsain, principalement à cause de la caféine. Cependant, la plupart des études montrent en réalité que le café a de puissants effets bénéfiques sur la santé.

Cela s’explique peut-être par le fait que le café est la principale source d’antioxydants dans le régime alimentaire occidental, devançant à la fois les fruits et les légumes … combinés.

Les buveurs de café ont beaucoup moins de risques de dépression, de diabète de type 2, d’Alzheimer, de Parkinson … et certaines études montrent même qu’ils vivent plus longtemps que les personnes qui ne boivent pas de café.

Mythe 8 : Manger de la graisse fait grossir … Donc, si vous voulez perdre du poids, vous devez manger moins de gras

 

17 mythes sur la nutrition

La graisse est la substance qui se trouve sous notre peau, ce qui nous rend doux et gonflés.

Par conséquent, il semble logique que la consommation de graisse nous en donne encore plus.

Cependant, les régimes riches en gras et en glucides peuvent vous faire grossir, mais ce n’est pas à cause de la graisse.

En fait, les régimes riches en graisses (mais pauvres en glucides) entraînent systématiquement une perte de poids supérieure à celle des régimes pauvres en graisses…

Mythe 9 : Un régime riche en protéines augmente la tension sur les reins et augmente le risque de maladie rénale.

17 mythes sur la nutrition

On dit souvent que les protéines alimentaires augmentent la pression sur les reins et augmentent le risque d’insuffisance rénale.

Même s’il est vrai que les personnes atteintes d’une maladie rénale établie doivent réduire leur consommation de protéines, cela n’est absolument pas le cas chez les personnes en bonne santé.

De nombreuses études, même chez les athlètes qui consomment de grandes quantités de protéines, montrent qu’un apport élevé en protéines est parfaitement sain.

En fait, un apport plus élevé en protéines réduit la tension artérielle et aide à lutter contre le diabète de type 2, deux des principaux facteurs de risque d’insuffisance rénale.

N’oublions pas non plus que les protéines réduisent l’appétit et favorisent la perte de poids, or l’obésité est un autre facteur de risque important d’insuffisance rénale.

Mythe 10 : Toutes les calories sont créées de la même manière, peu importe le type d’aliments qu’elles contiennent

17 mythes sur la nutrition

C’est faux. Différents aliments passent par différentes voies métaboliques et ont des effets directs sur la combustion des graisses, sur les hormones et les centres cérébraux qui régulent l’appétit.

Un régime riche en protéines, par exemple, peut augmenter le taux métabolique de 80 à 100 calories par jour et réduire significativement l’appétit.

Dans une étude, un tel régime alimentaire obligeait les gens à manger automatiquement 440 calories de moins par jour. Ils ont également perdu 5 kilos en 12 semaines, simplement en ajoutant des protéines à leur alimentation.

Il existe de nombreux autres exemples d’aliments ayant des effets très différents sur la faim, les hormones et la santé.

Mythe 11 : Les aliments faibles en gras sont sains parce qu’ils contiennent moins de calories et de gras saturés

17 mythes sur la nutrition

Lorsque les directives sur les graisses ont été publiées, les fabricants de produits alimentaires ont réagi avec toutes sortes d’aliments sains à faible teneur en matières grasses. Le problème est que ces aliments ont un goût horrible quand la graisse est enlevée, alors les fabricants de produits alimentaires ont ajouté un tas de sucre à la place.
La vérité est que l’excès de sucre est extrêmement nocif, alors que la graisse naturellement présente dans les aliments ne l’est pas.

Mythe 12 : La consommation de viande rouge augmente le risque de toutes sortes de maladies, y compris les maladies du cœur, le diabète de type 2 et de cancer.

17 mythes sur la nutrition

Nous sommes constamment avertis des “dangers” de la consommation de viande rouge.

Il est vrai que certaines études ont montré des effets négatifs, mais ils combinaient généralement la viande traitée et la viande non transformée.

Les études les plus importantes (une avec plus d’un million de personnes, l’autre avec plus de 400 000) montrent que la viande rouge non transformée n’est pas liée à une augmentation des maladies cardiaques ou du diabète de type 2.

Deux études de synthèse ont également montré que le lien avec le cancer n’est pas aussi fort que certains le souhaiteraient. En fait, l’association entre la viande rouge et le cancer est faible chez les hommes et inexistante chez les femmes.

Alors … n’ayez pas peur de manger de la viande. Assurez-vous simplement de manger de la viande non transformée et ne la faites pas trop cuire, car manger trop de viande brûlée peut être nocif.

Mythe 13 : Les patients atteints de la maladie cœliaque (maladie chronique de l’intestin déclenchée par la consommation de gluten), soit environ 1% de la population, sont les seuls à ne pas consommer de gluten.

17 mythes sur la nutrition

On prétend souvent que personne ne bénéficie d’un régime sans gluten, à l’exception des patients atteints de la maladie cœliaque. C’est la forme la plus sévère d’intolérance au gluten, touchant moins de 1% des personnes.

Mais une autre affection appelée sensibilité au gluten est beaucoup plus fréquente et peut toucher environ 6 à 8% des personnes, bien qu’il n’existe pas encore de statistiques fiables.

Des études ont également montré que les régimes sans gluten peuvent réduire les symptômes du syndrome du côlon irritable, de la schizophrénie, de l’autisme et de l’épilepsie.

Cependant, les gens devraient manger des aliments naturellement sans gluten (comme les plantes et les animaux), et non des produits sans gluten. La malbouffe sans gluten reste de la malbouffe.

Mais gardez à l’esprit que la situation du gluten est en réalité assez compliquée et qu’il n’y a pas encore de réponse claire. Certaines nouvelles études suggèrent que ce peut être d’autres composés dans le blé qui causent certains problèmes digestifs, pas le gluten lui-même.

Mythe 14 : Les graisses saturées et les graisses trans sont similaires … Elles sont les “mauvaises” graisses que nous devons éviter.

17 mythes sur la nutrition

Les organismes de santé traditionnels regroupent souvent les gras trans saturés et artificiels dans la même catégorie… les qualifiant de « mauvais » gras.

Il est vrai que les gras trans sont nocifs. Ils sont liés à une résistance à l’insuline et à des problèmes métaboliques, augmentant considérablement le risque de maladie cardiaque.

Cependant, les graisses saturées sont inoffensives, il est donc absolument inutile de les regrouper.

Fait intéressant, ces mêmes organisations nous conseillent également de consommer des huiles végétales comme les huiles de soja et de canola.

Mais ces huiles sont en réalité chargées de graisses malsaines … une étude a montré que 0,56 à 4,2% des acides gras contenus dans ces huiles sont des acides gras trans toxiques !

Mythe 15 : La protéine libère du calcium des os et augmente le risque d’ostéoporose

17 mythes sur la nutrition

On croit généralement que manger des protéines augmente l’acidité du sang et libère le calcium des os, entraînant l’ostéoporose.

Même s’il est vrai qu’un apport élevé en protéines augmente l’excrétion du calcium à court terme, cet effet ne persiste pas à long terme.

La vérité est qu’un apport élevé en protéines est lié à une réduction massive du risque d’ostéoporose et de fractures chez les personnes âgées.

Mythe 16 : Les régimes faibles en glucides sont dangereux et augmentent votre risque de maladie cardiaque.

17 mythes sur la nutrition

Les régimes à faible teneur en glucides sont populaires depuis plusieurs décennies.

Les professionnels de la nutrition habituels nous ont constamment prévenus que ces régimes finiraient par obstruer nos artères.

Cependant, depuis 2002, plus de 20 études ont été menées sur le régime alimentaire faible en glucides.

Les régimes à faible teneur en glucides causent plus de perte de poids et améliorent la plupart des facteurs de risque de maladie cardiaque que le régime à faible teneur en gras.

Bien que le vent tourne lentement, de nombreux “experts” prétendent encore que de tels régimes sont dangereux et continuent de promouvoir le faible en gras.

Bien sûr, les régimes à faible teneur en glucides ne conviennent pas à tout le monde, mais il est très clair qu’ils peuvent être très bénéfiques pour les personnes souffrant d’obésité, de diabète de type 2 et de syndrome métabolique.

Mythe 17 : Le sucre est principalement nocif car il fournit des “calories vides”

17 mythes sur la nutrition

Presque tout le monde s’accorde à dire que le sucre est malsain lorsqu’il est consommé en excès.
Mais beaucoup de gens croient encore que ce n’est que mauvais, car il fournit des calories vides.
Eh bien … rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité.
Lorsqu’il est consommé en excès, le sucre peut causer de graves problèmes métaboliques.

De nombreux experts croient maintenant que le sucre pourrait être à l’origine de certaines des plus grandes maladies mortelles au monde, notamment l’obésité, les maladies cardiaques, le diabète et même le cancer.

Bien que le sucre soit bon en petites quantités (surtout pour ceux qui sont physiquement actifs et métaboliquement sains), il peut s’agir d’un désastre complet lorsqu’il est consommé en excès.

Pour aller plus loin…

Si cet article vous a plu, je vous conseille de lire mes autres post.
=> Vous trouverez également à ce lien un programme alimentaire qui vous permettra d’atteindre vos objectifs.
=> Grâce à ce lien vous pourrez également vous procurer mon ebook afin de compléter vos connaissances sur la nutrition.

Enfin, n’oubliez pas de télécharger votre fiche de synthèse GRATUITE ci-dessous, elle vous permet d’avoir toutes les informations essentielles sur le sujet à portée de main :

Cet article vous a plu ?

Partager sur facebook
Partagez le sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez le sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez le sur Linkdin
Partager sur pinterest
Partagez le sur Pinterest