Perte de poids et régimes inefficaces

Vous connaissez certainement le yo-yo, ce petit jouet qui a donné naissance à l’effet yo-yo. Cet effet est bien connu des personnes qui recherchent une perte de poids.

En faite c’est un processus qui décrit une perte de poids rapide, mais qui entraîne une reprise de poids tout aussi rapide, voire même plus importante que par rapport au niveau de départ.

Cette perte de poids rapide s’explique bien souvent par des régimes hypocaloriques (régime consistant à réduire drastiquement les apports caloriques habituellement ingérés).

Quant à la reprise de poids, elle s’explique par la volonté de la personne essayant le régime. La diète étant trop difficile à tenir sur le long terme car trop restrictive, la personne suivant le régime va avoir des effets tels que la dépression ou la fatigue qui vont rendent ses nouvelles habitudes d’alimentation impossible à tenir.

Finalement, ces types de régimes vont entraîner des effets plus négatifs que l’état de départ car la personne revient à ses anciennes habitudes alimentaires, avec en plus les effets émotionnels que peuvent représenter l’échec de la perte de poids par un régime alimentaire restrictif.

Le plus dingue, c’est qu’il s’agit d’une erreur que tout le monde fait et refait sans arrêt. Malgré les échecs des autres, nous suivons tout de même ces régimes vendeur de rêve car nous sommes attirés par cette idée de perdre beaucoup de poids rapidement.

A travers cet article, je vais tenter de démystifier tout ça et de vous expliquer pourquoi les régimes à perte de poids rapide ne fonctionnent pas et entraînent cet effet yo-yo. Nous allons dans ce post mettre en confrontation ces régimes face au jeûne intermittent.

 

L’idée reçue sur le jeûne intermittent

Perte de poids régimes inefficaces

Une erreur qui revient souvent est de croire que le jeune intermittent, parce qu’on va réduire la plage horaire dans laquelle on va se nourrir, va réduire le nombre de calories. On pense trop souvent qu’on va réduire les portions de ce qu’on mange sur le long terme. Mais pas du tout !

C’est tout le contraire même. Le jeune intermittent ce n’est pas un régime, ni une diète, c’est un outil pour savoir quand manger et non pas quelle quantité manger.

 

Une erreur commune

Perte de poids régime inefficace

L’erreur que font les gens lors de leur perte de poids c’est justement de réduire la portion de ce qu’ils mangent. Ils se disent : je veux mincir donc je vais manger moins. Ça marche dans un premier temps, on perd du poids et puis il y a un moment de stagnation et enfin on finit toujours par reprendre, c’est ce fameux effet yo-yo.

Je vais tenter à travers cet article de bien expliquer cet effet-là, on va prouver pourquoi ça ne marche pas grâce à une métaphore sur le fonctionnement du métabolisme. On va voir comment ça joue sur la façon dont le corps utilise les ressources et pourquoi on mincit et regrossit.

 

L’effet yo-yo

Perte de poids régime inefficace

L’état initial

Imaginons que vous êtes PDG d’une entreprise qui fabrique des meubles. Cette entreprise s’appelle BBT (Le bois, le brut et le tronc référence à le bon, la brute et le truand…).

Vous avez votre fournisseur qui a une forêt de bois et vous lui achetez tous les mois 10 tonnes de bois. Avec ces 10 tonnes, vous savez que votre entreprise va bien tourner et vous allez pouvoir employer 5 personnes.

Vous avez donc 5 employés dans votre entreprise en achetant 10 tonnes de bois et vous pouvez ainsi suivre les commandes de 3 clients.

Vous savez que c’est ce qui marche pour l’instant : 10 tonnes de bois, 5 employés et vous pouvez avoir 3 clients qui vous payent et vous donne un chiffre d’affaire.

Et puis un jour, en bon PDG, vous vous dites est ce que je ne pourrais pas optimiser tout ça ?

 

La perte de poids (régime hypocalorique)

Pour pouvoir avoir plus de chiffre d’affaire est ce que le pôle d’achat (achat de bois au fournisseur) je ne pourrais pas le diminuer ? En gros, avoir moins de matière première pour que les sorties d’argent diminuent et donc pour que l’argent à la fin du mois augmente.

Ainsi vous essayer de passer à 8 tonnes (on diminue donc les apports de bois). Dans le court terme (les premiers mois) vous allez réussir à tamponner ces 2 tonnes de différences en utilisant le stock (la remise) que vous avez depuis longtemps (du bois mis de côté car vous avez toujours un petit peu en plus).

Vous avez environ 1 tonne de stock et puis parmi les 5 employés, il y a le vieux Gérard qui a beaucoup d’expérience. Vous allez lui demander des conseils, savoir s’il n’est pas possible d’optimiser la production pour faire en sorte qu’on parvienne à honorer les commandes des clients en se serrant la ceinture.

Deux, trois employés sur les cinq viennent faire des heures supplémentaires que vous ne payez par car ils s’engagent pour l’entreprise…

Bref sur le court terme on se serre un peu la ceinture, on trouve ces plans B et on arrive, par la débrouille, à tenir nos engagements auprès de nos clients. Les finances à la fin du mois sont meilleures car on a dépensé moins.

Ça fonctionne donc sur le court terme, mais qu’en est-il sur le moyens/long terme ?

 

La stagnation et la reprise de poids

Lorsqu’on a plus notre réserve de bois (on a plus nos 2 tonnes supplémentaires), on ne peut plus avoir 3 clients et on passe à 2. Ce qui implique que nous n’avons plus que 2 entrées d’argent au lieu de 3 ce qui engendre une baisse du chiffre d’affaire.

On va alors devoir licencier 1 employé car on a moins de travail.

Sur le long terme, on se dit mince alors le chiffre d’affaire diminue, finalement c’était une mauvaise idée de couper des vivres, de réduire l’approvisionnement. Ce n’est pas grave, on va se refaire, on va passer à 12 tonnes de bois (au lieu de 10 initialement).

Le problème c’est que vous avez toujours que 2 clients et 4 employés maintenant donc vous allez peut-être réussir à produire en meuble l’équivalent de 8 tonnes de bois mais il va rester 4 tonnes de bois que vous allez stocker.

Le temps de trouver de nouveaux clients, de faire de nouveaux démarchages, il va y avoir beaucoup de stock ce qui va impliquer de la gestion de stock, ce qui coûte aussi de l’argent à l’entreprise.

Le résultat est qu’il va y avoir encore moins d’argent à la fin du mois et que vous allez faire du stock.

Au niveau du corps c’est exactement la même chose !

 

Comparatif avec le corps humain

Les achats au fournisseur c’est votre alimentation. Ça correspond à ce que vous mangez, à votre apport calorique.

Si vous réduisez votre apport calorique, à court terme, ça marche. Vous constaterez une perte de poids.

Mais à moyens terme, le corps se dit mince, j’ai épuisé le stock, je n’ai plus assez de ressources, on me coupe les vivres donc je dois réduire mon métabolisme (la cadence de l’entreprise, je licencie un employé). On va donc ralentir la cadence. A partir de ce moment là, vous ne serez plus en perte de poids mais en stagnation puis en prise de poids.

Le stock quant à lui correspond aux réserves de gras. Si vous avez des stocks qui augmentent c’est parce que tout d’un coup vous essayez de rattraper la perte car vous êtes fatigué, dépressif etc… Vous recommencez donc à manger normalement. Sauf que le corps va stocker car il n’a plus la dépense énergétique qu’il avait au début, son métabolisme a changé (l’entreprise a moins de personnel, moins de client, donc moins de production).

Les clients correspondent à vos activités, comment vous êtes actif au quotidien. Est-ce que vous êtes un maçon qui travaille manuellement et a une certaine dépense énergétique ou est-ce que vous êtes plutôt sédentaire.

Evidemment tout ça s’adapte à chacun mais c’est comme ça que ça fonctionne et c’est la raison pour laquelle on a ces effets yo-yo lorsqu’on suit ces régimes pour une perte de poids.

Mais alors quelles sont les solutions ?

Il faut garder à l’esprit que l’important est de changer progressivement ses habitudes alimentaires. Une perte de poids rapide ne vous apportera jamais rien de bon. Il faut changer ses habitudes progressivement. Une bonne alternative est la pratique du jeûne intermittent.

 

Le jeûne intermittent

Perte de poids régime inefficace

Le jeune intermittent n’est pas une réduction calorique ni un régime.

Si on reprend la métaphore avec l’entreprise de meuble, le jeûne intermittent ne réduit pas les achats (l’apport calorique), on s’intéresse juste à quand on achète et ça change tout. Ça modifie la physiologie et engendre des réponses au niveau hormonale qui nous permettent d’avoir la perte de gras sur le long terme et la prise de masse musculaire ou en tout cas le maintien de la masse musculaire.

 

Pour conclure…

Vous avez compris pourquoi les régimes hypocaloriques ça marche sur le court terme mais pas sur le long terme. Si vous faites ça plusieurs fois dans votre vie, vous risquez vraiment de perturber votre équilibre hormonale et même l’équilibre physiologique entier de votre corps.

J’espère que cet article vous à permis de mieux comprendre le fonctionnement des régimes et vous a apporté une nouvelle opinion sur la perte de poids.

Nous avons pu tordre le cou à une idée reçue ce qui vous incite surement à aller approfondir le jeune intermittent et la loi de l’Hormèse en générale.

Vous trouverez d’ailleurs plusieurs articles à ce sujet sur mon blog comme l’exposition à la chaleur, au froid ou encore l’activité physique. Vous retrouverez également un article complet sur le jeune intermittent à ce lien.

 

Pour aller plus loin…

Si cet article vous a plu, je vous conseille de lire mes autres post.

=> Vous trouverez également à ce lien un programme alimentaire qui vous permettra d’atteindre vos objectifs.

=> Grâce à ce lien vous pourrez également vous procurer mon eBook afin de compléter vos connaissances sur la nutrition.

Cet article vous a plu ?

Partager sur facebook
Partagez le sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez le sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez le sur Linkdin
Partager sur pinterest
Partagez le sur Pinterest